Forum de l'association Parismus chargée d'aider les Eramus arrivants et partants à Paris IV
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 rencontres littéraires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
perrine84
Admin
Admin


Messages : 1183
Date d'inscription : 02/08/2007
Age : 36
Localisation : membre

MessageSujet: rencontres littéraires   Ven 13 Nov - 10:45

LES RENCONTRES DU MOIS DE DÉCEMBRE

“PAROLES DE...”

****

Ousmane Sow

Présentation et dédicace du livre

Même Ousmane Sow a été petit de Béatrice Soulé (Éditions Le P'tit Jardin, 2009)

Mercredi 2 décembre, à 19 h

Avec un parti pris anecdotique, ce livre constitue une biographie atypique : celle d'un homme dont la vie, pour le moins surprenante, s'est inscrite entre le Sénégal et la France.

Tombé pour toujours amoureux de la lune à l'âge de trois ans, et arrivé en France à l'age de vingt deux sans un sou en poche, dormant dans les commissariats de police et se faisant offrir une baguette de pain tous les matins, Ousmane Sow eut une vie remplie d'imprévus et de fantaisie.

Cette fantaisie lui fit courir le marathon de Vincennes en charentaises, ou draguer les petites robes Vichy sur les quais de la Seine en chantant des chansons de Tino Rossi. Au fil de ces anecdotes, on découvre le caractère téméraire du personnage qui n'aura jamais eu peur de rien ni de personne.

Mais qui sut s'imprégner de la force de personnages aussi étonnants et structurants que Boris Dolto, le talentueux mari de Françoise Dolto, qui enseigna à Ousmane Sow la kinésithérapie, et bien plus encore.

Il n'est donc pas étonnant qu'aujourd'hui, Ousmane Sow consacre sa dernière création aux hommes qui l'ont aidé à ne pas désespérer du genre humain : Victor Hugo, Nelson Mandela, le Général de Gaulle, Mohamed Ali, Gandhi, Martin Luther King et son propre père, véritable héros de ce livre.

Ousmane Sow : Révélé en 1987 au Centre Culturel Français de Dakar, où il présente sa première série sur les lutteurs Nouba, l'artiste expose six ans plus tard, en 1993, à la Documenta de Kassel en Allemagne. Puis, en 1995, au Palazzo Grassi, à l'occasion du centenaire de la Biennale de Venise. Son exposition sur le Pont des Arts au printemps 1999 attira plus de trois millions de visiteurs.

S'attachant à représenter l'homme, il travaille par séries et s'intéresse aux ethnies d'Afrique (les Nouba, les Zoulou, les Masaï et les Peulh) puis d'Amérique, à travers la bataille de Little Big Horn. Puisant son inspiration aussi bien dans la photographie que dans le cinéma, l'histoire ou l'ethnologie, son art retrouve un souffle épique que l'on croyait perdu.

Béatrice Soulé : Très proche d'Ousmane Sow pour lequel elle a produit en 1999 l'exposition du Pont des Arts, Béatrice Soulé a publié chez Actes Sud deux livres de photographies et un DVD incluant deux films sur Ousmane Sow, tous deux primés dans plusieurs festivals dont le FIFA de Montréal.

En présence d'Ousmane Sow

Rencontre animée par Françoise Monnin



Entrée libre

Réservation conseillée au 01 45 00 91 75



****

Abdourahman A. Waberi

Son nouveau roman : Passage des larmes (Lattès, 2009)


Samedi 12 décembre 2009 à 15 h

De la nostalgie du pays natal naît une magnifique trilogie : Le Pays sans ombre, Le Cahier nomade et Balbala. La plume du jeune auteur devient l'une des plus intéressantes de sa génération. Il est vrai qu'«Abdourahman A. Waberi le révolté», comme l'a salué Jean-Marie Gustave Le Clézio, sait allier à une intense poésie des paysages, des réflexions d'une grande finesse…ainsi qu'une certaine dose d'humour !

Avec Passage des larmes, nous revenons à Djibouti. Un pays devenu un enjeu stratégique où nous suivons les traces de Djibril et Djamal, jumeaux dont les destins se sont détournés l'un de l'autre. Un beau roman sur l'exil, le retour et la littérature, hanté par la figure du grand penseur Walter Benjamin.



Abdourahman A. Waberi est né en 1965 à Djibouti, une dizaine d'années avant l'indépendance de ce «pays confetti» qu'il quitte pour la France en 1985. Il a reçu de nombreuses distinctions dont le Grand Prix littéraire de l'Afrique noire pour Cahier nomade (Serpent à plumes, 1996).

Lecture par le comédien Paulin F. Fodouop

Rencontre animée par Nathalie Carré

Entrée libre

Réservation conseillée au 01 45 00 91 75



****

Frantz Fanon



Mercredi 16 décembre, à 19 h

Médecin, psychiatre, écrivain de talent, Frantz Fanon, né à Fort-de-France en 1925, a marqué le XXe siècle par sa pensée et son action de militant anti-colonialiste.

Soirée présentée par Daniel Maximin, autour des textes fondamentaux de Frantz Fanon*.
lecture d'extraits de textes par Aliou Cissé, comédien.

Avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication-DRAC Martinique



Entrée libre

Réservation conseillée au 01 45 00 91 75



* Peau noire, masques blancs, Points, 1952

Les Damnés de la Terre, La Découverte, 1961

Pour la révolution africaine,La Découverte, 1964

Retrouvez toute l’actualité du musée Dapper

http://www.dapper.com.fr/



MUSÉE DAPPER – 35 bis, rue Paul Valéry – 75116 PARIS – M° Victor Hugo

Ouvert tous les jours de 11 h à 19 h sauf les mardis et hors expositions temporaires

Tél. : 01 45 00 91 75 – Fax : 01 45 00 27 16
Librairie (accès libre) - Tél. : 01 45 00 91 74
Café Dapper (accès libre) - Tél. : 01 45 00 31 73

Veuillez me retirer de votre liste de diffusion
Revenir en haut Aller en bas
 
rencontres littéraires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Textes littéraires sur le thème de la couleur.
» Dire ou cacher la vérité aux enfants: des exemples littéraires ?
» 3ème: faire découvrir les mouvements littéraires du XIX
» couples littéraires célèbres
» blogs littéraires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualités Sorbonnardes / Sorbonne News / Sorbonne Nachrichten :: Que se passe-t-il de beau en Sorbonne ?-
Sauter vers: